Solaire/ Energie solaire : Les solution - Solarquest.fr

Aujourd’hui, la performance énergétique repose sur la réglementation thermique 2012, mise en place par le Grenelle de l’Environnement. Cette nouvelle approche de la performance énergétique suggère une conception optimale des bâtiments sur le plan énergétique et de l'énergie solaire. Mais en quoi consiste cette nouvelle réglementation thermique ? Si certains pensent que la performance énergétique solaire est difficile à comprendre et à mettre en œuvre, les techniques, aujourd’hui nombreuses, permettent à tous d’y accéder sans contraintes.

Pour bien comprendre, « la RT2012 a pour objectif, tout comme les précédentes réglementations thermiques, de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs, qu’ils soient pour l’habitation ou pour tout autre usage », selon le Grenelle de l’Environnement. En outre, la nouvelle réglementation solaire thermique ne change pas énormément de la RT2005, mais, les exigences de performance ont été rehaussées. En effet, cet objectif reprend le niveau de performance énergétique défini par le label BBC-Effinergie. Par conséquent, les constructions neuves doivent présenter en moyenne, une consommation d’énergie primaire inférieure à 50 kWh/m2/an contre 150 kWh/m2/an environ avec la RT2005.

En sus de ces quelques changements, d’autres grands thèmes peuvent être abordés : la protection de l’environnement, l’amélioration du confort de l’habitation, les économies engendrées, qu’elles soient financières ou énergétiques, etc.

La consommation de chauffage et climatisation représente 60% des besoins en énergie d’un bâtiment. Face à ce chiffre considérable et pour faire des économies, il est impératif de réduire les déperditions et ponts thermiques en isolant l’habitat de manière performante. La consommation d’une maison actuelle est très différente de celle d’une maison dite «RT2012 solaire ». En effet, une maison RT2012 consomme jusqu’à 10 fois moins qu’une construction ancienne, non rénovée, et 4 fois moins qu’une maison RT2005.

Pour indication, un logement dit « énergivore » correspond à des dépenses annuelles de chauffage allant de 2000 à 3000€, tandis qu’un logement isolé selon les termes de la RT2012, correspond à des dépenses annuelles de chauffage de 300€. Il est également nécessaire de savoir que l’on prévoit 98% d’augmentation du prix des énergies en 20 ans, dont 44,96% liés à l’inflation et 53,04% liés à l’évolution du marché des énergies.

Outre l’aspect économique, la performance énergétique permet de réduire considérablement l’impact environnemental de l’utilisation des énergies fossiles. En effet, l’utilisation des énergies solaires ou renouvelables réduit les émissions de CO2. Aujourd’hui, l’objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre en améliorant la performance énergétique de 20%. D’ici à 2020, les émissions de gaz à effet de serre seront donc divisées par 4 à 5 et la performance énergétique sera améliorée de 50%. En respectant les critères d’exigences fixés par la RT2012, chacun agit réellement contre la pollution atmosphérique. Une importante démarche environnementale, citoyenne et durable, qui ralentira fortement la raréfaction des ressources naturelles.

Si construire une maison à haute performance énergétique compatible avec les termes de la RT 2012 coûte 7 à 10% plus chère qu’une maison RT 2005, cela permet de dégager une plus-value supérieure en cas de revente du bien. En effet, aujourd’hui, la performance énergétique est un critère important dans la définition de la valeur d’une maison individuelle. Le surcoût de la construction est donc largement compensé par les économies d’énergies que cela permet de réaliser.

Cela permet également de bénéficier d’un confort thermique, acoustique et d’une qualité d’air parfaite.

Afin de pousser les individus à engager des travaux de performance énergétique, l’état a mis en place diverses mesures fiscales. Ainsi, il est possible, selon certains critères, de profiter d’aides telles que le PTZ+, l’éco-PTZ, le CIDD (Crédit d’Impôt pour le Développement Durable) et autres subventions.

Afin de répondre au mieux à tous ces critères, la société ENR Systems, dont le siège social est basé à Avelin, dans le Nord, met au service des particuliers et professionnels ses compétences techniques et commerciales. Forte de son expérience, la société ENR Systems s’est spécialisée dans la performance énergétique globale. Ce pôle constitue une réelle volonté de la part de l’entreprise d’aller plus loin dans les solutions liées au développement durable. Cette approche, globale et complète, permet à toutes les entités de répondre à leurs besoins en énergie de la manière la plus propre et économique possible. En effet, elle propose une offre spécifique à chaque porteur de projet. Que ce soit pour les entreprises, les collectivités, les architectes, etc. des solutions uniques et adaptées existent pour chaque cas.

A l’heure où changer de fournisseur de gaz ou d’électricité ne suffit plus à faire baisser sa facture et face à la menace d’une hausse de 25% des tarifs d’ici 2015, ENR Systems développe des solutions permettant d’effectuer de réelles économies, visibles et quantifiables. Outre l’aspect économique indéniable, elle apporte également des solutions offrant un confort optimisé et naturel : isolation en fibre de bois, ITE, biomasse, chauffage solaire, chaudière haute performance, etc.

Les solutions que propose ENR Systems permettent à la fois de contrôler le budget énergétique et de réduire l’impact sur l’environnement. Economies d’énergie et efficacité : deux critères prouvant la volonté générale de modifier les comportements dans un but de développement durable. Ce sont aujourd’hui des éléments clés pour le bien être d’un particulier, d’une entreprise ou d’une collectivité. Une démarche globale que l’on retrouve dans les valeurs de l’entreprise dont les maîtres mots sont la rigueur, l’efficacité, la fiabilité et bien entendu le respect de l’environnement. Pour mieux refléter son engagement, ENR Systems garantit des solutions parfaitement étudiées et toujours adaptées aux besoins.